Charte UMRI

 

Objet

Cette charte a pour but 

  • De définir les modalités de recours à l’Unité Mobile des Référents en Infectiologie de MiiT Médical SELARL avec laquelle l’établissement a signé une convention, pour les patients hospitalisés.
  • D’être diffusée à l’ensemble des praticiens afin de garantir des avis de qualité en toute sécurité.

Pour mémoire, les infectiologues de l’UMRI de MiiT Médical SELARL, sont tous titulaires du DESC ou du DES Maladies Infectieuses et Tropicales.

 

Hotline 

Modalités de recours 

Un ou plusieurs référents sont attribués à chaque établissement et répond :

  • Aux heures ouvrables (8h30-18h30) du lundi au vendredi, habituellement dans la journée, voire la demi-journée
    • Préférentiellement par mail et en cas d’urgence par téléphone. Utiliser les lignes téléphoniques professionnelles directes en 04, qui arrivent sur les téléphones portables. Cet appel téléphonique devra être doublé d’un mail circonstancié par le médecin demandeur, comportant les informations utiles, cf plus bas.
    • 1 mail par patient
  • Uniquement sur la base des informations et des pièces transmises. Pour les patients opérés, la consultation pré-anesthésique peut être très utile.

Les informations nécessaires sont :

  • Nom, prénom, date de naissance
  • Antécédents
  • Allergies connues
  • Traitements en cours, notamment anticoagulants
  • Poids
  • Fonction rénale
  • Anamnèse
  • Résultats de microbiologie positifs et négatifs
  • Autres résultats d'examens paracliniques: biologie, imagerie, anatomo-pathologie, etc

Pour plus d’information, consulter notre page dédiée.

En cas d’absence du référent de l’établissement, le téléphone professionnel de ce dernier est routé sur le médecin qui assure la continuité et un message de réponse automatique sur la boite mail du référent précise à qui s'adresser.   

Ne pas communiquer ces numéros aux patients. 

Nous ne nous substituons pas aux infectiologues déja en charge des patients, le cas échéant. 

Prescriptions, traçabilité et informations

L’UMRI n’assure pas la traçabilité de ses avis et il incombe donc au praticien, voire à l’établissement, d’assurer celle-ci et notamment de reporter les consignes données dans le dossier de l’établissement.

Les prescriptions des anti infectieux et des éléments de surveillance ne sont pas assurés par l’UMRI lors de l’activité d’avis distanciel, pas plus que l’information à donner au patient concernant sa pathologie infectieuse et son traitement (effets indésirables, modalité de suivi).

Le praticien requérant doit informer le patient de la demande d'avis.

Suivi

Des consultations voire des télé consultations de suivi peuvent être mises en place à la demande du praticien et de son malade.

 

Consultations en établissement hors service d’infectiologie 

Modalités de recours 

Les demandes doivent être renseignées dans le dossier médical ou dans un mail : question posée, informations utiles. 

La demande de praticien à praticien est à privilégier. En cas de recours par un(e) IDE / cadre / secrétaire avec renseignements cliniques insuffisants dans le dossier médical, l’infectiologue référent peut mettre en attente la demande d'avis jusqu'à l’obtention des renseignements par le praticien responsable.

Le praticien requérant doit informer le patient de la demande de consultation.

Prescriptions, traçabilité et informations

L’infectiologue :

  • Prescrit EVENTUELLEMENT les anti-infectieux et informe alors le patient de ses objectifs de ses modalités mais aussi des effets secondaires et des éléments de surveillance.
  • Ne prescrit pas les examens complémentaires diagnostiques ou de surveillance qu’il PROPOSE DANS SON OBSERVATION.
  • N’a pas la charge de la réévaluation systématique de l’antibiothérapie qui incombe aux médecins ou chirurgiens en charge du patient.
  • Peut transmettre les ordonnances de sortie s’il le mentionne clairement dans son observation mais il devra alors être prévenu de la sortie au moins 24h avant et n’assurera pas la transmission de ces dernières au patient pas plus que son enregistrement dans le dossier informatique du patient (à la charge du médecin responsable de l’hospitalisation comme l’ensemble des éléments de sortie).
  • Autorise à ce que ses observations soient annexées au CRH de sortie afin d’assurer une bonne information des intervenants. L'infectiologue n'est pas chargé de la rédaction du CRH.

Les chirurgiens :

  • S'engagent à adresser les comptes rendus opératoires et d’anatomopathologie à l’infectiologue.

Mise à jour 12/07/2024